mai 25, 2018

Java

Java

 

Jakarta

 

 

 

 

Vous trouverez une ville pleine de surprises, mêlant l’ancien et le moderne, vendeur d’épices et gratte-ciel. Situé sur la côte nord-ouest de Java, une superficie de 661 kilomètres carrés, près de 10 millions d’habitants c’est la plus grosse ville d’Indonésie, centre économique et politique du pays. Des musées, le district de Kota, Taman Fatahillaj, mosquée Istiqlal, monas, le quartier colonial + autres sont les principaux centres d’intérêt de la ville.

Yogyakarta

 

 

 

 

Yogyakarta l’âme de Java. Centre de l’art classique et de la culture traditionnelle. Berceau de l’héritage intellectuel et spirituel de l’île et de ses habitants, une ville entre traditions et modernité. C’est le point de départ de nombreuses excursions.

 

 

 

 

Le plateau de Dieng, sur la caldeira, c’est un site archéologique majeur avec ses 8 temples hindouistes en ruines. La région est intensément peuplée et cultive beaucoup.

 

 

 

 

Merbabu,  « montagne de cendres » volcan possédant deux sommets, le Syarif (3 119 m) et le Kenteng Songo (3 145 m). On peut faire l’ascension  de 8 à 10 heures. Le village de Selo.

 

 

 

 

Merapi  « montagne de feu » culmine à près de 2 900 mètres au-dessus des forêts et des champs. Il est considéré comme le volcan le plus actif et le plus dangereux d’Indonésie,

Aujourd’hui les pentes du Merapi sont intensément cultivées et présentent notamment de nombreuses rizières grâce aux cendres volcaniques, qui jouent le rôle d’engrais naturel, À l’approche du sommet, le reliquat de végétation tropicale laisse place à de la roche nue affectée par les fréquentes éruptions volcaniques.

 

 

 

 

Borobodour, classé au patrimoine de l’UNESCO est un temple qui fait à la fois sanctuaire dédié au Bouddha, et un lieu de pélerinage bouddhiste. Un stûpa et, vu du ciel, un mandala. Il est constitué de quatre galeries successives de forme géométrique, couvertes de bas-reliefs, relatant les divers épisodes de la vie du bouddha Sakyamuni dont la longueur totale est d’environ 5 km.

 

 

 

 

Prembanan, classé au patrimoine de l’UNESCO est un ensemble de 240 temples shivaites, construits au IXe siècle sous la dynastie Sanjaya du premier royaume de Mataram.

À l’intérieur du temple principal, on trouve des scènes de combats entre le bien et le mal. Des représentations de Brahma, Shiva, Vishnu, Ganesh et bien d’autres divinités.

 

 

 

 

Ceto, le plus récent des temples javanais de la période hindou-bouddhique à ce jour. Sur le flanc nord-ouest du mont Lawu, isolé, souvent envahi par la brume, Cetho baigne dans une atmosphère étrange. Il est constitué par une dizaine de terrasses qui se succèdent en étage, précédées d’un candi bentar, porte fendue que l’on retrouve encore notamment à Bali mais aussi dans les palais de l’île de Java, Cetho est toujours un lieu de culte. Les habitants de la région sont restés hindouistes.

Mont Bromo

 

 

 

 

Dans la nuit embarquez sur un jeep, pour arriver jusqu’à une plateforme sur le mont Penanjakan afin d’obtenir une superbe vue sur le parc national Bromo Tengger Semeru. Attendez le lever du soleil pour bénéficier de la meilleure lumière possible. Ensuite remontez sur votre jeep, traversez la mer de sable et grimpez jusqu’au cratère du bromo, 800 mètres de diamètre et 200 mètres de profondeur, Impressionnant !

Kawah ljen

 

 

 

 

Le  « cratère Vert » en javanais, un volcan explosif encore actif. Son cratère contient une solfatare d’où est extrait du minerai de soufre ; il abrite le lac le plus acide du monde  . Le cratère est également connu pour produire des « flammes bleues », époustouflantes. L’ascension du volcan prends 1 à 2 h, pour observer les flammes bleues il faut descendre du cratère avant le levé du soleil. Au levé de celui-ci vous aurez des vues époustouflantes sur les montagnes.

Meru-Sukamade

 

 

 

 

La plage de Sukamade , fait partie du parc national de Meru Betiri. On l’atteind après 60km en 4×4 depuis Jajag. Elle est connue pour ses tortues, qui viennent pondre, entre 21 heures et minuit, notamment les nuits de pleine lune, et enterrer leurs œufs à un demi-mètre de profondeur dans le sable. Des gardes se chargent de ramasser les œufs peu après pour les enterrer ailleurs, hors de portée des prédateurs et des pilleurs. Lorsqu’ils ont éclos après environ 2 mois, on place les petites tortues dans des bassins où on les garde jusqu’à ce qu’elles soient en mesure d’être remise à la mer, après qu’on les ait marquées. Plus de 2 500 tortues ont ainsi été marquées et enregistrées depuis que la plage a été déclarée zone protégée en 1972.

Surabaya

 

 

 

 

2ème plus grande ville d’Indonésie. Elle est connue comme la ville des héros par l’importance de la bataille de Surabaya lors de la révolution nationale indonésienne. Ville portuaire, premier port d’Indonésie, Surabaya a gardé quelques exemples d’architecture de l’époque hollandaise, notamment des bâtiments administratifs et des églises.